• Florence Masiero

L’Agulhas se fraie un chemin sur une mer à moitié solide

Dernière mise à jour : 21 mars

17 février 2022

Elle est constituée de milliers de petits pas japonais blancs qui s’étendent jusqu’à l’horizon. Dans son sillon, des blocs de glace broyés par la machine, viennent rejoindre les millions d’autres qui parsèment la mer. Parfois, un choc ébroue le bateau lors de la percussion contre un cube plus entreprenant. Cela surprend au départ, mais le pack s’écarte pour laisser place aux chercheurs d’Endurance. De çà et là, des petites tâches noirs émergent du dos d’un de ces moutons géants. Des manchots Adélie et Empereur nous observent comme la vache regarde passer le train. Alangui sur son lit de glace, un phoque marbré peine à lever la tête à notre passage. Un furtif regard fatigué puis il retombe dans son sommeil. Le temps s'est arrêté, l’hiver va s’installer. Tout est monochrome, même la coque du navire peine à révéler son rouge éclatant. Du Caravage à l’état pur où seuls les anneaux de turquoise qui scindent les glaçons, sont tolérés.

Avant notre arrivée dans le pack, nous avons réalisé nos premiers essais. Tout semble normal hormis une des machines qui, depuis Cape Town, ne semble pas vouloir continuer la mission. Comme le phoque de la banquise, elle rêve de sommeil et d’oisiveté. À présent, nous sommes proche du Graal, là où Shackleton et ces compagnons ont vécu cette aventure humaine incroyable. Peut-être sommes-nous dans ses traces à l’heure où j’écris ces lignes. Comme un signe, avant-hier nous souhaitions l’anniversaire de ce grand homme né le 15 février 1874 !

Fred à bord de l’Agulhas



17 February

The Agulhas makes its way across a half-solid sea of thousands of small white Japanese steps stretching to the horizon. In its wake, blocks of ice crushed by the machine join the millions of others that dot the sea. Occasionally, the boat is shaken when it collides with a more enterprising cube. This is surprising at first, but the pack moves aside to make room for the Endurance seekers. Here and there, small black spots emerge from the back of one of these giant sheep. Adelie and Emperor penguins watch us like the cow watches the train go by. A marbled seal, lying on its ice bed, struggles to raise its head as we pass. A furtive and tired look and then it falls back into its sleep. Time has stopped, winter is about to set in. Everything is monochrome, even the ship's hull struggles to reveal its brilliant red. Pure Caravaggio where only the turquoise rings that split the ice cubes are tolerated.

Before our arrival in the pack, we carried out our first tests. Everything seems normal except for one of the machines which, since Cape Town, does not seem to want to continue the mission. Like the seal on the ice floe, it dreams of sleep and idleness. Now we are close to the Grail, where Shackleton and his companions lived this incredible human adventure. Perhaps we are following in his footsteps as I write these lines. As a sign, the day before yesterday we celebrated the birthday of this great man born on February 15th 1874!

Fred on board the Agulhas


#endurance22#agulhasii#ernstshackleton#shackelton#miairmieauphoto#fredericbassemayousse